Je n'ai pas pu résister à la tentation de me procurer un des plus petits serveurs au monde, le SheevaPlug de Marvell Technology. C'est un petit boîtier pas plus gros qu'une prise de courant, de la taille des transformateurs pour certaines imprimantes ou ordinateurs portables. On appelle ça un plug computer.

Il recèle un processeur ARM cadencé à 1,2 GHz avec 512 MO de mémoire RAM et une mémoire flash de 512 MO. On peut lui adjoindre un périphérique USB 2.0 ou une carte SD pour ajouter de l'espace de stockage. Il est doté d'une interface réseau Ethernet Gigabit. Le tout ne consommant que 5 Watt par heure et étant entièrement silencieux, c'est l'outil idéal pour monter un serveur domestique que ce soit pour faire du partage de fichiers, un serveur multimédia, un serveur WEB ou un serveur mail.

Actuellement le seul bémol, c'est qu'on ne peut l'acheter qu'à l'étranger (Etats-Unis ou Angleterre) et son prix relativement bas à l'origine (environ 70 euros) double avec les frais de port (environ 30 euros) et les taxes de douanes (encore 30 euros) ! :-(

Comme à l'acoutumé, j'y ai installé mon système favori, à savoir une distribution Debian GNU/Linux Squeeze (testing) en suivant les conseils de Martin Michlmayr. L'installation s'est déroulée sans encombre une fois le fonctionnement de la console d'administration maîtrisée. En effet, le SheevaPlug possède un autre port USB fonctionnant uniquement en mode terminal et permettant de le relier à un ordinateur pour afficher la console d'administration. Cette console est utile uniquement au moment de l'installation, le SheevaPlug fonctionnant par la suite de façon entièrement autonome.

J'utilise le SheevaPlug comme serveur de mails pour pouvoir accéder à ces derniers depuis n'importe qu'elle machine (ordinateur fixe, EeePC ou autre). J'ai installé pour cela le serveur groupware KOLAB qui a une forte intégration avec l'environnement KDE que j'utilise sur mes différents postes clients. Il centralise non seulement les e-mails, mais aussi les contacts, les calendriers et les notes des utilisateurs. J'en reparlerai sûrement dans un autre article... quand j'aurai fini de le configurer correctement. ;-)